dimanche 15 janvier 2017

Janvier et Février EXPOSITION: " CARNAVAL INTIME" de ANNE CHAUSSAT 



















ANNE CHAUSSAT  artiste en résidence à Fuego de Tango

Bien qu'il soit le plus long du monde, le carnaval uruguayen est relativement méconnu.
Pendant un mois et demi à partir de janvier, il est le centre de la culture uruguayenne.

Durant la période de dictature qu'a connu le pays de 1973 à 1985, ce mode d’expression populaire a été un vecteur de liberté de parole et le moyen d’une certaine forme de résistance.
Il est très codifié et se présente sous differentes formes telles que les « comparsas lubolas » , les « murga », les « humoristas », les « parodistas »,les « revistas » ... Grâce à mes amis et à leur réseau, j'ai pu durant un mois côtoyer les deux formes les plus anciennes: la « comparsas lubolas » et la murga.

 Les « comparsas de negros y lubolos » puisent leurs racines dans la culture des descendants des esclaves africains. Elles sont composées d’environ 70 tambours, de danseurs et des personnages typiques du Candombe tel que le " gramillero " y la « mama Vieja » ou le « escobero »... La « murga » est un genre théâtral-musical satirique dont l’origine remonterait aux groupes qui sont venus au début du XXème siècle de Cadiz (Espagne).

Elle est composée avant d’un chœur polyphonique d'hommes (le plus souvent) et de 3 musiciens. Dans les textes elle fait une critique social et politique des faits qui on marqué l'actualité de l’année. 

Ainsi j'ai pu assister aux répétitions, préparatifs, défilés, représentations. A travers ce photo-reportage j'ai cherché à capter ce carnaval de l'intérieur et ses moments " intimes " : les petits moments d'abandon, de jeux, de joie, de tendresse, la fatigue, l'amitié, le partage avec le public ou la famille qui est très présente...

 Anne Chaussat